Pourquoi c'est important

Les inégalités sont en croissance au Canada, alors que de plus en plus de gens sont laissés pour contre. Cette inégalité a plusieurs visages. Son portrait est jeune, alors que les milléniaux voient leur génération être socialement et économiquement marginalisée.

Les milléniaux héritent d’un avenir de plus en plus incertain. En fait, ils seront probablement moins bien nantis que la génération de leurs parents.

Niki Ashton, la porte-parole du NPD en matière d’emploi et de développement de la main d’œuvre a  voulu partir à l’écoute des milléniaux, de leurs parents et de leurs communautés. Elle a voyagé dans 14 villes, 9 provinces et un territoire pendant six mois afin de rencontrer les intervenants du milieu et tenir des consultations publiques. Niki a également été l’hôtesse d’un forum national à Ottawa portant sur la crise émergeante du travail précaire au sein de la génération du millénaire.

Nous avons entendu les milléniaux nous parler des immenses défis auxquels ils font face : des frais de scolarités élevés et un niveau sans précédent d’endettement étudiant, simplement pour atteindre le niveau d’éducation qu’ils ont besoin afin de participer pleinement au marché de l’emploi; qu’on s’attend d’eux qu’ils travaillent pour ajouter des expériences de travail sur leur C.V. plutôt que pour être rémunéré; des emplois de plus en plus précaires, au salaire de moins en moins intéressant sans pour autant procurer de sécurité d’emploi ou des avantages sociaux; un marché immobilier de moins en moins accessible; une absence de ressources en matière de santé ou de services de garde.

Le retour que nous avons eu était dur à recevoir, émouvant même. Plusieurs nous ont dit à quel point c’était important pour eux d’être écoutés. On nous a dit que c’était important, pour les milléniaux, de réaliser qu’ils ne sont pas seuls à faire face à l’adversité. C’était clair que pour eux, il n’était pas question que leur génération se retrouve marginalisée.

Une chose était claire : le gouvernement fédéral ne les comprend pas. Le Premier ministre et le ministre des finances ont été très clairs, lorsqu’ils ont avancé que les jeunes devraient s’habituer de vivre dans la précarité, et devraient se préparer pour une vie remplie d’insécurité.

Les milléniaux rejettent le constat que la précarité et les inégalités sont inévitable et que toute une génération de jeunes soient ignorée.

Nous avons entendu que les milléniaux ne sont pas seuls. Nous avons entendus de leurs parents et de leurs grands parents, qu’ils veulent leur offrir plus d’opportunités que ce qu’ils ont eu – pas moins. Peu importe notre âge, cet état de fait nous appartient. L’heure est venue de se retrousser les manches et de changer le système afin de nous donner à tous et à toutes l’occasion de vivre dans la dignité et dans le respect.


Read the Call to Action Watch the forum Add your support

get updates