Appel à l'action

Cet appel à l’action est le fruit de ce que nous avons entendu de la part des Canadiens. Il se fonde sur le simple fait que le changement que nous voulons instaurer n’arrivera pas de lui-même. Nous avons besoin de rien de moins qu’un mouvement visant à faire du Canada un pays plus juste et plus prospère, pour tous et toutes.

La solution passe par la reconnaissance que nous avons besoin d’une économie juste qui fonctionne pour tout le monde.

BONS EMPLOIS ET RÉMUNÉRATION ÉQUITABLE

L’émergence du travail précaire est un indicateur clair que le statut quo ne fonctionne pas. Un trop grand nombre de Canadiennes et de Canadiens détenant un emploi à temps plein ne parviennent pas à sortir du cycle de la pauvreté. La plupart des nouveaux emplois créés sont à temps partiel et à faible rémunération, avec peu ou sans avantages sociaux. Nous pouvons, et nous devons, faire mieux.

« Nous sommes de plus en plus nombreux à travailler dans des milieux où nous n’avons pas accès à des avantages sociaux, où nous détenons plusieurs emplois – d’un mois à l’autre, et même d’une semaine à l’autre. » - Stephanie Nakitsas, Urban Worker Project

Il est temps de :

  • Paver la voie à la mise en œuvre d’un salaire minimum à 15$ de l’heure et à l’équité salariale.
  • S’assurer que tous les stages soient rémunérés.
  • Réglementer l’industrie des agences de placement temporaires injustes et mettre en place des barèmes sur l’embauche de personnel à temps partiel pour des postes à temps plein.
  • S’assurer que les employeurs soient responsables de leurs travailleurs en mettant fin à la sous-traitance.
  • Mettre un terme à l’exploitation des travailleurs migrants en ouvrant des voies à l’obtention de la citoyenneté pour les travailleurs migrants.
  • Appuyer les commerces locaux, les entreprises de l’économie sociale et les bons emplois grâce à une politique d’achat local par le gouvernement fédéral.
  • S’assurer que les jeunes puissent adhérer à un syndicat grâce au processus de vérification des cartes et d’accréditation automatique.
  • S’opposer aux accords de libre-échange qui sont inéquitables pour les travailleurs et les travailleuses du Canada.

AMÉLIORER LE FILET DE PROTECTION SOCIAL

En tant que Canadiens, nous sommes fiers de notre filet de protection social, mais grâce au travail précaire, les jeunes Canadiens sont aux premières loges de son érosion et comprennent pourquoi nous avons besoin d’améliorer nos protections sociales. Plusieurs milléniaux se retrouvent sans avantages sociaux. Seulement 38% des Canadiens ont accès à l’assurance emploi, et plusieurs sont également susceptibles de se retrouver en chômage précaire.

« Nous avons parlé [avec notre gouvernement provincial] de la nécessité de se doter d’une structure d’imposition équitable. Nous leur avons montré comment le faire sans adopter un budget d’austérité et ils nous ont dit qu’ils écoutaient, jusqu’à ce qu’ils en viennent à adopter le budget. Surprise! Ils ont complètement ignoré nos propositions! » - Alyse Stuart, Common Front NL

Il est temps de :

  • Améliorer le programme d’assurance-emploi afin que les travailleurs à contrat, à temps partiel et les pigistes puissent accéder aux avantages sociaux dont ils ont besoin. Cela passe par un seuil universel de 360 heures travaillées et que le revenu des 12 meilleures semaines détermine le montant de leurs prestations,
  • Mettre en œuvre un accès universel aux soins dentaires, de santé mentale et d’assurance médicament; revenir sur les coupures au Transfert canadien en matière de santé.
  • Mettre en place un système d’imposition plus équitable, où tout le monde paie sa juste part.
  • Mettre en œuvre une stratégie nationale du logement afin que tout le monde puisse vivre dans un logement sain, au chaud et au sec.
  • Créer une stratégie de sécurité alimentaire, ayant comme objectif de réduire la dépendance aux  banques alimentaires au Canada.

VENIR EN APPUI À NOS FAMILLES

Les barrières économiques et l’absence d’appui forcent la main des milléniaux, en leur faisant remettre à plus tard le projet de fonder une famille ou en les forçant à faire des choix difficiles quand vient le temps de s’occuper de personnes à charge ou de leurs proches vieillissants. Pendant ce temps, les régimes de pension à deux vitesses récupèrent les prestations offertes aux nouveaux adhérents.

« Vous pouvez vous faire congédié, pendant que vous êtes en congé parental… Le Centre d’assistance juridique en matière de droits de la personne de l’Ontario ont répondu à presque autant d’appels à ce propos l’an dernier qu’ils en ont eu concernant l’harcèlement sexuel en milieu de travail. Ça représente un total de 1126 appels; trois par jour. » - Gilary Massa, militante pour les services de garde

Il est temps de :

  • Créer un programme de services de garde à 15$ par jour.
  • Mettre à jour le régime de congé parentale pour assurer l'accès par des parents avec des emplois précaires.
  • Renforcer les régimes de pension du Canada et les régimes d’épargnes pour la retraite et d’agir afin d’éviter les régimes de pensions à deux vitesses.

UNE ÉDUCATION UNIVERSELLE ET ACCESSIBLE

Avec 70% des emplois créés exigeant une certaine forme d’éducation postsecondaire, l’obtention d’un diplôme est nécessaire, pour les milléniaux. Le gouvernement fédéral peut faire une vraie différence en priorisant l’éducation postsecondaire et en reconnaissant que s’éduquer, c’est un droit.

« L’endettement grimpe en flèche – et a doublé dans les 10 dernières années, pour les personnes ayant moins de 30 ans. » - Emily Norgang, Congrès du travail du Canada

Il est temps de :

  • Mettre un terme aux inégalités pour les étudiants postsecondaires.
  • Annuler les dettes d’études envers le gouvernement fédéral qui sont impossibles à rembourser.
  • Faire respecter les traité pour les Canadiens autochtones en matière d’éducation postsecondaire en rehaussant le plafond du Programme de soutien aux étudiants de niveau postsecondaire et allouer suffisamment de fonds pour éliminer le retard qu’a pris le programme. 

Read the Call to Action Watch the forum Add your support

get updates